"Contre les violences symboliques
sexistes dans l'espace public"

Actualités

Tous les propos sexistes de 2009 pour le prix Macho

16 mars 2020

Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier, choisi par près d’un tiers des votant-es pour la phrase : « On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas des gonzesses. » (Source : L’Équipe, 2 novembre 2009 ; au sujet d’un différend avec Benoît Pedretti, capitaine de l’équipe de

... en savoir plus.

10 ANS DE PRIX MACHO

16 mars 2020

2008  André Vingt-Trois, cardinal-archevêque de Paris « Le plus difficile, c’est d’avoir des femmes qui soient formées. Le tout n’est pas d’avoir une jupe, c’est d’avoir quelque chose dans la tête. »   2009  Louis Nicollin, président du club de football de Montpellier « On peut se parler, se dire les choses. On est des hommes, pas

... en savoir plus.

« Petites connes » : Les chiennes de garde demandent des excuses

6 mars 2020

  Lettre ouverte à Monsieur le député Meyer Habib     Le 5 mars 2020   Monsieur,   Le 19 février 2020, à 14h54, vous avez publié un tweet à propos de vos collègues, les députées Clémentine Autain et Elsa Faucillon, ainsi que la sénatrice Esther Benbassa. Affirmant que ces élues « piétinent la #Republique

... en savoir plus.

Les pires des propos sexistes émis dans l’espace public en 2019

20 janvier 2020

Toute l’année 2019, comme depuis une dizaine d’années, les Chiennes de garde ont collecté les pires propos sexistes émis dans l’espace public. Depuis 1999 (début de notre travail), la situation ne s’est pas améliorée, jugez-en !.   06 janvier – Marie-Claire « Incapable d’aimer » une femme de 50 ans, c’est « trop vieux« . « Les femmes de cinquante ans

... en savoir plus.

20 ans après! Les Chiennes de garde sont toujours vigilantes contre le sexisme ordinaire

9 octobre 2019

Le 27 septembre 2019, les Chiennes de garde ont fêté leurs 20 ans en compagnie de quelques-un·es des premièr·es signataires du manifeste. Étaient aussi présentes les sénatrices Laurence Rossignol et Laurence Cohen, Hélène Bidard, adjointe à la maire de Paris, et de nombreuses représentantes d’associations féministes. Pour introduire la soirée, qui s’est déroulée à Paris

... en savoir plus.